Nexans – Art & Fenêtres de retour à Lorient

Arrivé à Fort-de-France le dimanche 28 novembre dernier en 10e position de la Transat Jacques Vabre Normandie – Le Havre, l’IMOCA Nexans – Art & Fenêtres avait repris la mer tout juste deux jours après. A son bord : Arnaud Vasseur, Anthony Rezzoug et Thibault Michelin qui avaient pris le relais de Fabrice Amedeo et Loïs Berrehar pour ramener le bateau à Lorient. 13 jours plus tard, le monocoque est de retour dans son port d’attache. 

RETOUR À BON PORT

« Le convoyage s’est bien passé. On a navigué prudemment, en bons marins, donc on est assez contents du résultat. Le bateau est là, tout le monde va bien. C’est chouette. Le cahier des charges était de ramener le bateau en bon état pour attaquer le chantier d’hiver dans de bonnes conditions », raconte Arnaud Vasseur, membre du Team Nexans – Art & Fenêtres. Mission accomplie ! « On a eu beaucoup de plaisir à naviguer sur le bateau. Il répond bien, il est assez vif et nerveux. Et il est étonnamment assez facile, donc très agréable à naviguer. On a hâte de le voir évoluer et progresser encore plus », détaille-t-il.

MISSION SCIENTIFIQUE ACCOMPLIE !

Les trois marins ont également continué le travail d’échantillonnage et de prélèvements scientifiques assurés par les skippers Nexans – Art & Fenêtres lors de la Transat Jacques Vabre. Les capteurs de CO2, température, salinité et de microplastiques, installés à bord de l’IMOCA avec le soutien d’Onet, ont fonctionné 24h sur 24 en mer pendant la course puis pendant le convoyage. Au total, ce sont 33 boîtes de filtres de microplastiques, 13 bouteilles d’eau de mer et une multitude de datas mesurées par l’OceanPack durant tout le parcours transatlantique, aller et retour, qui sont revenues à Lorient avec le monocoque Nexans – Art & Fenêtres. De précieuses données qui devraient permettre d’une part, de vérifier les résultats de précédentes campagnes de prélèvements, et d’autre part, d’apporter de nouvelles observations dans des zones peu explorées de l’océan Atlantique, notamment concernant la présence de microplastiques. Place maintenant à l’analyse de ces données grâce aux partenaires scientifiques du projet océanographique de Fabrice Amedeo : l’Ifremer, l’Université de Bordeaux, l’IRD, Geomar, le Max Planck Institute, l’UNESCO et OceanOps.

CAP SUR 2022

Voir le bateau arriver à quai à Lorient en bon état est une réelle satisfaction pour Fabrice Amedeo. « Ça boucle la boucle d’une belle Transat Jacques Vabre. Tout le monde est content de passer à la suite et de préparer le bateau pour les échéances de 2022 qui va être une très belle année en solitaire », lance le skipper. L’IMOCA Nexans – Art & Fenêtres sera sorti de l’eau dès ce vendredi, puis mis à nu avant d’entrer en chantier pour 4 mois. L’hiver s’annonce donc studieux pour Fabrice et son équipe, avec une mise à l’eau prévue pour mi-avril.

Merci à tous mes partenaires

Partenaires titres

Partenaires officiels

Partenaires scientifiques

Mécènes du projet océanographique

Partenaires techniques