Enfin un peu de répit

Après un début de parcours alizéen musclé, l’approche du Cap-Vert se traduit par une baisse du vent salvatrice pour se reposer et se concentrer sur deux ou trois petits pépins techniques. Recoller au peloton des derniers me fait aussi un bien fou. Quand j’aurai des bateaux derrière et des bateaux devant, ce sera une toute nouvelle histoire qui commencera !

En attendant il fait chaud et je savoure ce sentiment de liberté et de légèreté propre à la vie au large.

Fabrice
Newrest – Art & Fenêtres

Merci à tous mes partenaires

Partenaires titres

Partenaires officiels

Partenaires scientifiques

Mécènes du projet océanographique