Vendée Globe 2024 : Nexans embarque avec Fabrice Amedeo

Acteur clé de la transition énergétique et de l’électrification durable au niveau international, le groupe Nexans, l’un des leaders mondiaux de la fabrication et pose de systèmes de câbles, s’engage aux côtés du navigateur Fabrice Amedeo. Partageant de nombreuses valeurs liées à la protection de l’environnement, à la lutte contre le réchauffement climatique et à la préservation des océans, Nexans et Fabrice Amedeo feront cause commune jusqu’au prochain Vendée Globe, en 2024.

Nexans et Fabrice Amedeo, des acteurs engagés

Fabrice Amedeo, marin au parcours atypique qui avait découvert le Vendée Globe il y a 8 ans, est particulièrement enthousiaste à l’idée de renouer avec ce formidable défi en 2024. Il pourra compter sur le soutien de Nexans pour atteindre cet objectif et se préparer dans les meilleures conditions. Ce nouveau partenariat intervient alors que l’entreprise a récemment présenté sa feuille de route pour les années à venir qui consiste en un développement de ses activités liées à l’électrification durable, c’est-à-dire issue d’une production électrique décarbonée provenant notamment des éoliennes en mer.

Ce virage stratégique résonne particulièrement fort avec l’engagement de Fabrice Amedeo. Depuis deux ans, le skipper est, en effet, mobilisé pour la protection de l’environnement et la préservation des océans : des capteurs océanographiques, installés à bord de son monocoque durant les courses, permettent de récolter de précieuses données (CO2, température, salinité, microplastiques). Ces dernières sont ensuite analysées et mises à disposition de la communauté scientifique internationale afin d’aider à mieux comprendre les impacts du réchauffement climatique et de la pollution sur les océans. Lors du dernier Vendée Globe, des panneaux solaires, des hydrogénérateurs et une éolienne permettaient de fournir la majorité de l’énergie nécessaire au fonctionnement de ces capteurs, mais aussi de tous les outils électroniques de veille et de navigation.

Fabrice Amedeo souhaite poursuivre cette démarche écocitoyenne en allant plus loin : pour sa troisième participation au Vendée Globe, il aspire à parcourir les océans sans utilisation d’énergie fossile, à bord d’un bateau poussé et alimenté par le vent, l’eau et le soleil. Un objectif qu’il nourrit avec Nexans, désireux de s’élancer avec enthousiasme et conviction dans son aventure sur les mers du globe.

Vincent Dessale, Chief Operating Officier et Senior Executive Vice President à la tête du groupe Bâtiment et Territoires Nord :
« Nexans a souhaité s’engager jusqu’au prochain Vendée Globe de 2024 aux côtés de Fabrice Amedeo d’abord parce qu’il est un navigateur à la personnalité et au parcours atypiques. Ensuite parce que les engagements qu’il porte correspondent à des valeurs auxquelles Nexans est particulièrement sensible. Au-delà des performances sportives, la démarche innovante de Fabrice s’appuie, en effet, sur un travail lié à une meilleure connaissance des océans et notamment de leur pollution en partenariat avec des organismes tels l’Ifremer ainsi que sur une démarche éducationnelle pour les jeunes générations. Les messages qu’il porte et transmet sont en correspondance avec l’évolution des activités de Nexans vers une électrification durable du monde issue d’énergies renouvelables et de l’engagement de Nexans pour sa neutralité carbone en 2030. »

Fabrice Amedeo, skipper IMOCA :
« Je suis très heureux et très fier de ce nouveau départ sous les couleurs de Nexans. Le dernier Vendée Globe ne s’est pas passé comme prévu pour moi. J’ai digéré cette expérience et repars maintenant gonflé par ce soutien et par notre projet commun de naviguer sans énergie fossile. Il faut être honnête : nous embarquons environ 200 litres de gasoil sur un Vendée Globe. Ce n’est pas leur suppression qui va sauver la planète. En revanche nous croyons en l’exemplarité du sport dans notre société et nous avons pour volonté de porter ce message : il est possible d’aller vers la transition énergétique sans sacrifier à la performance. Nous allons également parcourir les océans du globe avec nos capteurs qui permettront de récolter de précieuses données pour la communauté scientifique et de sensibiliser les jeunes générations ». 

 

Photo : Jean-Marie Liot

Merci à tous mes partenaires

Partenaires titres

Partenaires officiels

Partenaires scientifiques

Mécènes du projet océanographique