Retour en mer !

« Quel bonheur ! Après 195 jours passés à Lorient, un chantier compliqué par le confinement, nous sommes de retour sur l’eau et nous avons enfin notre destin en main pour préparer le Vendée Globe ! » apprécie Fabrice Amedeo. Après une première navigation technique, place à la préparation de la Vendée – Arctique – Les Sables d’Olonne, une course inédite qui mènera les navigateurs solitaires jusqu’au cercle polaire arctique.

Après la mise à l’eau le 29 mai, le team Newrest – Art & Fenêtres a dû patienter deux semaines avant de pouvoir enfin retourner en mer ce mardi 16 juin. « Il a fallu attendre nos safrans réparés à Bergame, en Italie du nord, épicentre de la pandémie en Europe… », explique Fabrice qui ne cache pas son plaisir d’avoir passé cette première journée en mer depuis six mois. Une frustration que toute son équipe a surmontée en mettant les bouchées doubles pour avancer sur tous les autres chantiers de préparation pour le Vendée Globe. Après tout, personne ne pouvait prévoir ce qu’il allait se passer au moins de mars.

Une mise en route très positive

Tests des nouvelles voiles pour la performance, de l’électronique embarquée pour recevoir les prévisions météo ou communiquer avec la terre, du pilote automatique essentiel pour la navigation en solitaire… tout fonctionne bien ! « Il y a eu des changements dans mon jeu de voiles pour l’adapter à ce bateau et aux contraintes des zones traversées pendant le Vendée Globe. Nous avons notamment pu tester le grand gennaker et le FRO qui est un petit gennaker que je vais utiliser dans les mers du Sud. »

« Mon envie de large et de mers du Sud sont gigantesques
mais le chemin est encore long pour être à la hauteur de
ce qui m’attend l’hiver prochain. »

 

Au programme des deux prochaines semaines

L’IMOCA Newrest – Art & Fenêtres passera du temps à quai pour permettre à l’équipe technique de continuer à avancer sur sa préparation. « Il y a beaucoup de petites choses à installer qu’on ne peut pas faire lorsque le bateau est en chantier car il faut qu’il soit à l’eau et propre. Comme tout ce qui est lié à la vie à bord », explique le skipper qui installait les éléments nécessaires à la cuisine dès mercredi.

Des sessions en mer sont également prévues pour les premières banques images, ainsi qu’une navigation plus longue pour la qualification à la Vendée – Arctique – Les Sables dont le départ sera donné le 4 juillet. Un des tous premiers événements sportifs post-Covid19 dont l’organisation a su s’adapter aux conditions sanitaires internationales. Il n’y aura donc pas de village au départ des Sables d’Olonne, les briefings seront virtuels et tous les concurrents quitteront leur port d’attache le 3 juillet à 14h au plus tard après un test PCR, afin de convoyer leur bateau jusqu’à la ligne de départ au large des Sables d’Olonne.

Merci à tous mes partenaires

Partenaires titres

Partenaires officiels

Partenaires scientifiques

Mécènes du projet océanographique