Le tour du monde sur l’Océan

Le départ du Vendée Globe a été donné dimanche dernier des Sables d’Olonne. Après seulement 4h de course, Fabrice Amedeo a eu un problème technique en haut de son mât. Il a dû rentrer au port pour réparer avec l’aide de son équipe. Normalement, le Vendée Globe est une course en solitaire, sans escale et sans assistance. Mais il y a une exception à cette règle : les navigateurs ont le droit de rentrer à Port Olona pour réparer et repartir pendant 10 jours après le départ. C’est ce qu’a fait Fabrice et c’est ce que fait aussi Jérémie Beyou. Il a jusqu’à mercredi 14h20 pour repartir autour du monde !

Après avoir réparé son mât, Fabrice est donc reparti mardi dernier des Sables d’Olonne pour faire le tour du monde à la voile. Il va naviguer sur tous les océans du globe. On parle « des océans » et on leur donne des noms différents. Pourtant, il n’y en a qu’un !

L’Océan est unique et singulier. Il couvre plus de 72 % de la terre et on lui donne le nom de planète bleue. Avant de prendre le large, il est important de se rappeler comment l’Océan est apparu. Il y a quelques centaines de millions d’années, un seul continent émergeait comme une grande île au milieu d’un immense océan. Progressivement, grâce aux mouvements des plaques, ce continent s’est divisé en six morceaux (les continents actuels) et en s’écartant les uns des autres, ont fait apparaître 5 océans (Atlantique, Indien, Pacifique, Arctique, Antarctique). C’est au sein de l’Océan que la vie a vu le jour, et il abrite toujours la majorité des organismes vivants de la Planète. Notre Planète est fragile car sans eau, la vie n’est pas possible. L’avenir de la Terre dépend de la mer.


L’INFO OCEANO

L’océan Atlantique
L’Atlantique sent bon les vacances, la course au large ! Il s’agit du deuxième océan le plus grand de la planète avec 106 000 000 km2. C’est celui que nous connaissons le mieux : l’Atlantique borde une grande majorité des côtes françaises. Il est encadré par l’Europe et l’Afrique à l’est, et par les côtes d’Amérique du nord et du sud à l’ouest. C’est le point de départ des voyages des plus grands explorateurs. En 1492, Christophe Colomb l’avait traversé en 35 jours. Il était alors le premier Européen à découvrir l’Amérique, une terre que l’on ne connaissait pas jusque-là. Aujourd’hui, avec le bateau de Fabrice, l’Atlantique peut être traversé en moins de 14 jours !

 

 

L’INFO BATEAU

Pour faire le Vendée Globe, il faut savoir bricoler !
C’est vrai et faux à la fois. Dès le premier jour de course après son 2e départ, Fabrice a traversé une tempête qui a malmené son bateau. Il y a eu quelques dégâts à bord que le skipper a dû réparer. Pourtant, Fabrice a avoué : « si vous veniez chez moi, vous verriez un meuble IKEA dans l’entrée. Il est là depuis sept ans … et a été monté à l’envers. C’est moi qui suis à l’origine de cette œuvre, non pas qu’il soit plus fonctionnel ainsi mais parce que je ne suis pas bricoleur. » Mais en mer, il n’y a pas de plan B. Il faut réussir à réparer sinon c’est l’échec et le retour au port. Alors Fabrice a réussi : « plus que tout, je crois que c’est cela que j’aime dans la course au large : être condamné à réussir chaque jour des choses que je ne sais pas faire, passer du désespoir à l’euphorie en quelques minutes. »

 

LE LIVE VIDEO

Tu suis Fabrice sur le Vendée Globe et tu as des questions à lui poser ?
Tous les vendredis à 10h, le navigateur répond en vidéo aux questions que tu peux lui envoyer par mail à l’adresse contact@fabriceamedeo.com.
RDV vendredi prochain sur son site internet, sur la page « Projet pédagogique ».

Merci à tous mes partenaires

Partenaires titres

Partenaires officiels

Partenaires scientifiques

Mécènes du projet océanographique