J-1 avant le départ de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne

Dans 24 heures, Fabrice Amedeo s’élancera à bord de son 60’ IMOCA Newrest – Art & Fenêtres pour une boucle atlantique de 3.556 milles (6585 km) au départ et à l’arrivée des Sables d’Olonne en passant par l’Islande et les Açores. Un parcours inédit pour les 20 concurrents, inscrit sous le signe de la découverte mais aussi et surtout sous celui de la préparation au Vendée Globe.

Après une nuit passée aux urgences avec la cadette de ses trois filles qui s’est blessée au genou, Fabrice Amedeo a quitté La Trinité-sur-Mer ce vendredi midi, mettant le cap sur Les Sables d’Olonne où il se rendra directement sur la ligne de départ, sans passer par la case terre, crise sanitaire oblige.

Un parcours inédit

Demain, à 15h30 précises, Fabrice et les 19 autres concurrents prendront le départ de la première course de la saison pour la Classe IMOCA, dont le parcours inédit les mènera aux abords du cercle polaire arctique. Après avoir coupé la ligne de départ, tous mettront le cap sur la bouée COI-UNESCO située en mer d’Irminger au 62° Nord 25° Ouest, entre le Sud-Ouest de l’Islande et la pointe méridionale du Groenland. Une première pour le skipper Newrest – Art & Fenêtres et une zone particulièrement intéressante pour son projet océanographique (un capteur à bord mesure le CO2, la salinité, la température et récolte des microplastiques dans l’eau). Après avoir enroulé cette marque de parcours, la flotte descendra plein sud pour aller chercher le waypoint Gallimard, au large des Açores, puis remontera vers la bouée Institut Pasteur, au large des Sables d’Olonne.

Des conditions météo variées

Si pour le départ, les conditions devraient être maniables avec 12 à 17 nœuds de vent d’ouest-sud-ouest, le scénario reste incertain à 4-5 jours, comme l’explique le skipper de Newrest – Art & Fenêtres : « On peut avoir une zone sans vent au waypoint COI-UNESCO, mais ce n’est pas encore sûr. D’ici là, on aura du près bâbord amures pour longer la côte en direction de l’Irlande et un passage de front assez tonique, 20-25 nœuds, 3 à 4 mètres de houle, 24 heures après le départ, qui pourrait nous forcer à virer de bord avant de repartir vers le nord dans l’après-midi. Puis une dorsale anticyclonique à traverser… Il va se passer plein de choses. Il va falloir être bon sur les trajectoires pour éviter de faire des erreurs. Ça va être très intéressant et très complet, avec des conditions sportives et plus calmes, du près, du reaching et du portant ».

Se préparer pour le Vendée Globe

Pour Fabrice, cette course est une étape primordiale dans sa préparation au Vendée Globe. « J’ai favorisé la préparation technique du bateau au détriment des heures de navigation et de l’entraînement car je voulais partir avec un bateau prêt. Je ne me trompe pas d’objectif : cette course servira à me préparer au Vendée Globe. Je ne vise pas de classement spécifique », rappelle-t-il. « Il y a un très beau plateau. Tous les favoris, à de rares exceptions près, sont présents. Cette unique course au large avant le Vendée Globe devrait poser les débats et dévoiler le fossé immense qu’il y a en termes de vitesse entre les bateaux de nouvelle génération et ceux comme le mien. On pourrait observer des écarts de 6 à 7 nœuds, ce qui est beaucoup. Mais il y aura aussi beaucoup de passages à niveaux donc le jeu devrait rester ouvert. Ça peut s’échapper très fort devant ou revenir par derrière ».

Comment suivre la course ? 

LE DEPART EN DIRECT
SAMEDI 4 JUILLET, DE 15H15 à 16h15

> A la télévision sur de nombreuses chaines, dont les antennes régionales de France 3 (Pays de la Loire, Poitou Charentes, Bretagne, Normandie, Provence Alpes Côte d’Azur) et sur France Ô.
> En streaming sur la page facebook de Fabrice et sur les plateformes de la Classe IMOCA.

PENDANT LA COURSE

Suivez Fabrice à travers les mots du bord quotidiens et les images envoyées depuis le large, diffusés sur le site fabriceamedeo.com et sur les réseaux sociaux.
Retrouvez également la cartographie pour suivre la position des concurrents en temps réel, ainsi que les prévisions météorologiques (mise à jour toutes les 30 min), et le suivi de la course sur le site de la Vendée – Arctique – Les Sables d’Olonne.

Merci à tous mes partenaires

Partenaires titres

Partenaires officiels

Partenaires scientifiques