Fin de course au milieu des cargos

Bonjour à tous,
Nexans – Art & Fenêtres remonte au vent ce samedi soir dans une mer désordonnée et parcourue par un trafic maritime intense. Je reste concentré sur ma trajectoire mais l’heure est déjà à un premier bilan de cette Guyader Bermudes 1000. Finalement c’est toujours le verre à moitié plein ou le verre à moitié vide.

Le verre à moitié vide c’est que je n’ai jamais vraiment été dans le coup sur cette course du fait notamment d’une première nuit de régate catastrophique. J’arrive donc frustré à Brest.

Mais il faut voir l’autre moitié du verre ! Celle à moitié pleine. Prendre le départ de cette course deux semaines et demi après la mise à l’eau de mon bateau et après un tel chantier d’hiver est un exploit que je dois à mon équipe technique. Beaucoup de choses n’étaient pas encore au point sur le bateau faute d’avoir navigué, faute d’avoir pris une seule fois du vent soutenu avant de se présenter sur cette course. Nous avons donc fait 1200 milles, engrangé des milles en vue de la qualification pour le Vendée Globe et j’ai engrangé une expérience capitale à bord en vue de la suite.

Je mettrai donc le pied sur les pontons de Brest dans la soirée avec le sentiment du devoir accompli et conscient de l’immense tâche qui m’attend maintenant pour me hisser au niveau de ce beau bateau et du défi qui attend mon équipe pour le fiabiliser.

 

Merci à tous mes partenaires

Partenaires titres

Partenaires officiels

Partenaires scientifiques

Mécènes du projet océanographique